FERMETURE DE GOOGLE READER : LE DÉBUT DE LA FIN POUR LES FLUX RSS ?

Petit bouleversement dans le monde de la documentation : Google a annoncé l’arrêt de Google Reader le 13 mars dernier.

Ouvert au grand public depuis 2005, Reader fermera le 1er juillet 2013

Ouvert au grand public depuis 2005, Reader fermera le 1er juillet 2013

Le 1er juillet 2013, l’agrégateur de flux RSS quittera définitivement nos écrans. C’est l’occasion pour nous de revenir sur ces fameux flux : à quoi servent-ils ? Comment les utiliser ? Quelle(s) application(s) pour remplacer Google Reader ? Et surtout : le format RSS a-t-il toujours lieu d’être ?

Le site 01net nous donne une petite définition :  « RSS (Really Simple Syndication) est un format de description de données qui facilite la diffusion de fils d’informations,  à l’intention des internautes. »

Avec Google Reader, il était possible d’agréger tous ces flux avec un seul lecteur.  Et donc, de lire toutes les nouveautés publiées sur nos sites préférés sur une seule page. Son avantage : quand on est habitué à l’interface de Gmail, il est très facile à manipuler.

feedly logo

500000 utilisateurs auraient choisi Feefly, 48H après l’annonce de Google.

 Mais pour des raisons économiques et malgré une pétition contre son arrêt, Google supprimera définitivement son agrégateur, sans vraiment donner de pistes pour en trouver un autre tout aussi pratique et puissant. Ceci dit, les utilisateurs n’ont pas attendu d’éventuels conseils de la part du géant américain, pour trouver eux-même un remplaçant. En effet, l’annonce de la fermeture a provoqué un « exode RSS » vers d’autres applications, notamment vers Feedly qui a déjà enregistré une hausse de 500 000 de ses utilisateurs.

Personnellement, j’utilise depuis peu Netvibes en substitut de Reader, mais je le trouve un peu compliqué à utiliser, à lire et peu ergonomique. Je passerai peut-être donc à Feedly dans les prochaines semaines. Mais si ni Feedly, ni Netvibes ne vous conviennent, il en existe d’autres. Voici une petite sélection.

Enfin, pour ceux qui s’inquiètent de savoir comment passer d’un agrégateur à un autre, sans perte de flux, je vous conseille d’aller ici .

Quoiqu’il en soit, on peut se demander à travers la décision de Google, si ce n’est pas là, une façon de montrer que les RSS sont une technologie déjà « vieille » et qu’il est peut-être temps de passer à d’autres manières de collecter des informations. Beaucoup de blogs et de sites ne proposent plus leur flux en format RSS, mais offrent la possibilité de partager leur contenu via Google +, Facebook ou encore Pinterest…
Je me pose donc la question : L’avenir des flux se trouverait-t-il dans les réseaux sociaux ?

Publicités
Cet article, publié dans Outils de veille, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s